Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Photos, affiches et autres collections iconographiques

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Les archives sont constituées de documents textuels mais également de matériel iconographique : des photos (tirages papiers, négatifs sur verre ou sur films), des affiches, des dessins, etc. Parfois, ces images font encore partie intégrante du fonds d’archives de l’administration qui les a produites ou reçues. A l'inverse, des documents iconographiques de provenances diverses sont souvent rassemblés dans un atlas topographique et historique ou dans une autre collection. Qu’il s’agisse de vues de villes du XVIe siècle, de photos de l’Exposition universelle de 1958 ou de dessins de la Première Guerre mondiale, les images stimulent notre imaginaire.  

Atlas topographique et historique

Au cours du dernier quart du XXe siècle, les Archives générales du Royaume ont constitué une collection de gravures, dessins, plans, photos, cartes postales et affiches. Cet « atlas topographique et historique », riche et hétéroclite, a été décrit en détail dans 7 inventaires. Les documents, que ce soit des pièces individuelles ou des albums, se retrouvent sous divers formes et contenus : portraits, affiches, vues de villes, etc. Au total, l’ensemble est composé de plus de 3.500 articles, du XVIe au XXe siècle. Ces documents ont été numérisés dans le cadre du programme de numérisation DIGIT de la Politique scientifique fédérale.

Collections iconographiques des Expositions universelles à Bruxelles (1935 et 1958)

L’instance qui était responsable de l’organisation de l’Exposition universelle de 1935 a produit un nombre conséquent d’archives. Outre les documents comptables et les dossiers du personnel, ce fonds comprend une collection exceptionnellement riche de photos, de dessins et d’autres matériaux iconographiques. Les documents les plus remarquables sont le livre d’or, les photos et dessins des pavillons des pays participants mais aussi des pavillons consacrés à des thèmes spécifiques, allant des  voitures à l’électroménager en passant par le textile ou encore le papier peint.

Le Commissariat général du Gouvernement belge à l'Exposition universelle et internationale de Bruxelles 1958 et la Société anonyme de l'Exposition universelle et internationale de Bruxelles 1958 ont également produit de nombreuses archives. Le contenu du fonds est particulièrement varié ; les photos, les affiches et les dessins retracent l’entièreté de l’exposition, que ce soit les différents pavillons ou bien les activités organisées pour l’événement. Ces documents ont été numérisés dans le cadre du programme de numérisation DIGIT de la Politique scientifique fédérale.

Collections de photos et de négatifs sur verre

Négatifs sur verre des photographes namurois

Les Archives de l'État à Namur conservent plusieurs collections de photos issues principalement de la région namuroise. Ces collections émanent de photographes locaux et sont gérées par l’asbl Archives Photographiques Namuroises. Elles nous plongent dans la Belle Epoque à Namur et ses environs (Thon-Samson, Namèche, Marche-lez-Dame, Huy, Wépion, etc.). La numérisation est réalisée en collaboration avec l’asbl Archives Photographiques Namuroises.

Famille Gilles (1863-1926)

Adolphe Dupont (1880-1915)

Louis-Robert Pennart (1948-1980)

Négatifs sur verre d’Eupen

Les archives photographiques de la dynastie des photographes Lander, établis d’abord à Elsenborn puis à Eupen, donnent un aperçu intéressant de la vie publique, des entreprises et des associations des Cantons de l’Est à partir des années 1930.

Collection de négatifs sur verre des charbonnages limbourgeois

Quand les charbonnages limbourgeois ont été fermés en 1987-1992, les Archives de l’État ont acquis les archives volumineuses des Kempische Steenkoolmijnen. En plus d’un kilomètre linéaire de documents papier, ce fonds contient aussi une riche collection de matériaux iconographiques, à savoir une vingtaine de films, près de 2.000 négatifs sur verre (négatifs sur plaques de verre), des négatifs sur acétate de cellulose et des dizaines de milliers de photos.Les négatifs sur verre, datant de la période 1910-1950, ont été entièrement numérisés. Ils retracent parfaitement l’histoire des premières années de l’exploitation charbonnière, des bâtiments des charbonnages, du travail en sous-sol, des cités-jardins, des nouvelles églises, des hôpitaux, des écoles, etc. Les descriptions détaillées permettent d’effectuer des recherches par mot-clé. Les négatifs sur verre ont été numérisés en collaboration avec LRM, société d’investissement pour le Limbourg.

Institut national pour l'Étude agronomique du Congo Belge (INEAC) (1933-1962)

L’INEAC (1933-1962) s'est développé dans les années 1950 pour devenir le fleuron de l'appareil gouvernemental colonial au Congo belge et au Ruanda-Urundi. Contrairement à son prédécesseur, la Régie des Plantages de la Colonie (Repco, 1926-1933), l’INEAC avait un caractère éminemment scientifique. En plus du centre de recherche de Yangambi, qui jouit d'une renommée internationale, l’INEAC a créé sur tout le territoire du Congo belge et du Ruanda-Urundi d’autres centres d’études des techniques agricoles. L’indépendance du Congo en 1960 et celle du Ruanda-Urundi en 1962 ont mis un terme brutal à l’expertise qui avait été développée mais qui, selon les critiques, servait uniquement les intérêts d’une agriculture à grande échelle et orientée vers l’exportation. La collection de photos, de plaques de verre, de cartes et de plans a été numérisée dans le cadre du programme de numérisation DIGIT de la Politique scientifique fédérale.

Page mise à jour le 05 septembre 2022.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement