Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Toutes les actualités

Texte petit  Texte normal  Texte grand
Affiner les résulats
Par catégorie :
Par dépôt :

Au cours des dernières années, plusieurs versements des archives de la Cour d’Assises de Liège ont été effectués aux Archives de l’État à Liège. Ce fonds d’une grande richesse a récemment été inventorié. Les documents de plus de 100 ans sont librement consultables.

En 2003, les Archives de l’État ont noué des contacts avec d’anciens membres de la M.B.L.E. (Manufacture Belge de Lampes Electriques) , entreprise spécialisée dans la manufacture de matériel électronique et liée à Philips Belgique. En 2006, ces rencontres ont permis le versement de deux fonds d’archives, non seulement celles produites par la M.BL.E. (1911-1998) mais également par Philips Belgique (1919-2004). Les deux fonds sont maintenant inventoriés et ouverts à la recherche.

De 2013 à 2016, plusieurs fonds d’archives des comités d’acquisition ont été transférés aux Archives de l’État dans le cadre du projet SATURN. Ces archives étaient jusqu’alors peu connues et exploitées, notamment en raison de leur volume et de leur état désordonné. Grâce à la publication d’inventaires des archives des comités d’acquisition, cette situation va changer.

Entre 1990 et 1992, une partie des archives de la FN Herstal était donnée aux Archives de l’État à Liège. Les archives concernent  principalement les activités publicitaires de l’entreprise, mais le savoir-faire technique de l’entreprise est y également bien visible.  Ce fonds d’une grande richesse a récemment été inventorié et ouvert à la recherche.

05/03/2020 - Inventoriage - Publications - Gand

En 2018, la famille de l’artiste Sylvain Beerens a donné aux Archives de l’Etat à Gand les archives, y compris des dessins et des esquisses, du peintre et cartooniste. Parmi ces œuvres se trouvent aussi des dizaines de dessins et de peintures qu’il a réalisés lors de son internement pendant la répression d’après-guerre. À l’occasion de la Journée du Patrimoine de 2019, ces dessins ont été montrés pour la première fois au grand public.  Récemment, ces archives ont également été inventoriées. Tous les documents décrits dans l’inventaire sont librement consultables dans la salle de lecture des Archives de l’Etat à Gand.  

Les archives de la Cour féodale de Brabant ont trait à près de 3000 procès datant de 1434  à 1795. Jusqu’il y a peu, il existait seulement un inventaire manuscrit du XIXe siècle. L’archiviste Harald Deceulaer en a fait un nouvel inventaire, avec une introduction historique très détaillée et en établissant des liens avec les dossiers de procès du Conseil de Brabant.

2017 a marqué une étape décisive dans l’histoire de la Monnaie royale de Belgique. Cette année-là, celle-ci a cessé la frappe de pièces et médailles au profit d’entreprises privées. L’ouverture de ce nouveau chapitre dans l’histoire de la vénérable institution est allée de pair avec l’intervention d’archivistes du projet Saturn. Après avoir rédigé un tableau de tri complet, ils ont trié et inventorié plus de 120 mètres d’archives couvrant toute l’histoire de la Monnaie royale. Grâce à la publication du fruit de ce travail, ces archives sont désormais ouvertes à la recherche.

Un des fonds les plus volumineux acquis ces dernières années par les Archives de l’État à Hasselt est celui constitué des quelque 60.000 dossiers traités après la Seconde Guerre mondiale par la direction de Hasselt du Ministère de la Reconstruction. Il s’agit de demandes d’interventions des pouvoirs publics pour les dommages encourus par des personnes et des organisations pendant la Seconde Guerre mondiale, suite à des actes de guerre. Les dossiers concernent toute la province du Limbourg, ainsi que l’est des provinces d’Anvers et du Brabant. Pendant plusieurs années, des bénévoles ont aidé à ouvrir à la recherche et à analyser ces dossiers des dommages de guerre. Grâce à ce travail de bénédictins, près de 30.000 dossiers ont pu être téléchargés dans le moteur de recherche « rechercher des personnes ».   

Les archives des Ordres des Médecins et des Pharmaciens, créés durant la Seconde Guerre mondiale, sont désormais accessibles dans la salle de lecture des Archives générales du Royaume. De quoi faire progresser les connaissances sur l’histoire de ces deux professions pendant l’occupation allemande.

En 2017, la publication d’un premier inventaire des archives de la Croix-Rouge de Belgique permit d’ouvrir à la recherche un fonds d’une grande importance sur l’activité de cet organisme durant la Première Guerre mondiale. Avec la publication d’un inventaire complémentaire couvrant la période 1922-1959, c’est une nouvelle mine d’informations – notamment sur la Seconde Guerre mondiale – qui est désormais offerte à tous les chercheurs.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement