Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Cartes et plans

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Les cartes captent l’imagination. À partir de l’Époque moderne, de nombreuses cartes ont été réalisées par les institutions ecclésiastiques, la noblesse et autres producteurs d’archives qui voulaient représenter leurs biens immobiliers, à travers des plans parcellaires isolés ou dans des recueils de cartes. D’autres cartes ont été dessinées dans le cadre de travaux publics, de perception d’impôts, d’opérations militaires ou de procès.

Les Archives de l’État conservent des collections cartographiques particulièrement volumineuses. Ces dernières années, plus de 150.000 cartes ont été numérisées. Près de 137.000 de ces cartes peuvent être consultées en ligne via le moteur de recherche Rechercher des archives. Sur le portail Cartesius, vous pouvez également effectuer des recherches géographiques dans plus de 200.000 cartes et photos aériennes, dont presque 44.000 exemplaires sont conservés aux Archives de l’État.

Collections cartographiques par province  

Certaines cartes sont toujours conservées dans leur contexte d’origine, c’est-à-dire dans le fonds au sein duquel elles ont été produites. D’autres matériaux cartographiques ont été retirés de ce contexte (archives d’institutions ecclésiastiques, conseils de justice, etc.) au XIXe siècle pour être rassemblés dans des collections artificielles (par lieux de conservation). C’est pourquoi le lien avec le producteur d’archives originel s’est perdu, ce qui complique parfois le travail d’interprétation.

Presque chaque dépôt des Archives de l’État dans les Provinces a créé une collection de cartes et de plans (pour le Brabant flamand, le Brabant wallon et la Région de Bruxelles-Capitale, ces collections sont conservées aux Archives générales du Royaume).

Cadastre primitif

Dès le début du XIXe siècle, les services du cadastre ont dressé une cartographie complète du territoire en vue de percevoir des impôts sur les biens fonciers. Ce (premier) cadastre dit « primitif », réalisé entre 1808 et 1834 (pour le Limbourg et le Luxembourg en 1844) est disponible en ligne pour toutes les communes de Belgique de cette période.

Cet ensemble comprend plus de 25.000 qui proposent une vision détaillée jusqu’à la plus petite parcelle. Il permet de reconstituer un instantané du paysage, des villes, des villages et des quartiers du début du XIXe siècle, juste avant l’industrialisation, l’urbanisation et les grands travaux d’infrastructures de ces deux derniers siècles.

Les quelques 60.000 fichiers numérisés des procès-verbaux de délimitation des communes donnent un bon aperçu de la définition des frontières des communes et des sections.

En collaboration avec le SPF Finances.

Recherches géographiques via Cartesius

Il est possible de trouver du matériel cartographique relatif à une région en particulier grâce au portail cartesius.be. Outre les cartes issues des collections des Archives de l’État, ce portail propose également des versions numérisées des plans Popp et des cartes de Ferraris (KBR), des photos aériennes et des cartes topographiques (Institut géographique national) ainsi que des cartes de l’Afrique centrale (Musée royal de l’Afrique centrale).

Cartesius permet d’effectuer des recherches géographiques. Sur base d’une carte actuelle, vous pouvez afficher des cartes anciennes en sélectionnant une région ou une zone spécifique à partir du moteur de recherche. Cette fonctionnalité a été rendue possible grâce à la numérisation et à la description du matériel cartographique mais aussi grâce à l’ajout de métadonnées cartographiques précises (géolocalisation).

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement