Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Seconde Guerre mondiale

Texte petit  Texte normal  Texte grand

De nombreux fonds d’archives importants de la Seconde Guerre mondiale, comme par exemple les dossiers judiciaires sur la collaboration, sont sensibles au respect de la vie privée, et ne sont donc pas disponibles en ligne. Cependant, de vastes collections de tracts, d’affiches, de journaux de guerre et de photos peuvent être consultées en ligne et sont principalement conservés au CegeSoma. De même, les fiches alphabétiques répertoriant les dossiers de dommages de guerre sont en ligne.

Dossiers Dommages de Guerre

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages. Entre 1940 et 1945, 506.090 biens immobiliers, soit près de 23,3 % des bâtiments d’avant-guerre, ont été endommagés ou détruits dont 16.803 bâtiments industriels et commerciaux, 31.253 fermes et de nombreuses habitations privées. Aucune province n’a été épargnée.

Afin d’être indemnisés, les propriétaires constituaient des dossiers dans lesquels ils énuméraient et recensaient avec précision leurs biens, en joignant des preuves d’achat, des attestations, des plans, des cartes postales et des photographies. Bien qu’en noir et blanc et souvent jaunis, ces témoignages visuels illustrent toute l’ampleur des dommages collatéraux de la guerre. Les Archives de l’État conservent aujourd'hui environ 800.000 dossiers individuels des dommages de guerre. Ces archives sont une source fascinante pour l’histoire des familles et offrent également de nombreuses perspectives de recherches sur divers aspects de l’histoire socio-économique et culturelle pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

La grande majorité des dossiers des dommages de guerre est conservée aux Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier à Bruxelles. Si les dossiers eux-mêmes ne sont pas consultables en ligne, plus d’un million de fiches (classées par nom de famille) répertoriant ces dossiers sont accessibles sur internet. Fiches alphabétiques dommages de guerre.

Collection photographique de l’agence de presse SIPHO

La collection photographique de l’agence de presse SIPHO (Service International Photographique), conservée en tant que document justificatif dans le cadre des procès des collaborateurs d’après-guerre , est composée d’environ 250.000 pièces. Certaines photos ne sont pas consultables en ligne en raison de la protection de la vie privée et des droits d’auteur. Après sa reconnaissance par la Propaganda Abteilung allemande, Sipho devient la principale agence de presse à Bruxelles. Entre 1940 et 1944, elle prend des photos en fonction de l’actualité ou sur ordre de la Propaganda Abteilung. En 1946, le Conseil de guerre de Bruxelles condamne le directeur et la plupart des photographes de Sipho pour collaboration. Le matériel et les archives de l’agence ont été saisis. Les photos confisquées se rapportent non seulement à la Seconde Guerre mondiale mais aussi à la vie quotidienne des années 1930 et 1940.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement