Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Lancement du projet européen Time Machine aux Archives générales du Royaume

Texte petit  Texte normal  Texte grand
01/04/2019 - Recherche - Événements - Archives générales du Royaume

 «  La collaboration, et à plus forte raison la collaboration internationale, est une chose très positive, à tous les niveaux » : voilà le mot de bienvenue que l’Archiviste général du Royaume Karel Velle a adressé le 18 mars dernier à la centaine de participants de la réunion de lancement du projet Time Machine, une initiative paneuropéenne qui ambitionne de devenir un projet phare de la Commission européenne.

Fin 2018, le projet Time Machine a été retenu comme un des six projets de recherche innovante  d’une durée d’un an et subsidiés à hauteur de 1 million € pour développer un trajet détaillé à un horizon de dix ans. 

Le projet Time Machine entend réaliser un « Google Streetview » historique et reconstituer des villes en 4D à l’aide de données du passé.  À cet effet, les collections de cartes historiques ont une importance cruciale. Un des objectifs du projet TM  est le développement de techniques de reconnaissance de textes et d’images pouvant « lire » automatiquement des cartes historiques pour les géolocaliser et les mettre en rapport avec d’autres données, comme par exemple des inventaires de biens ou des peintures. Le projet veut donc exploiter la numérisation de masse et l’intelligence artificielle pour mettre – gratuitement – le patrimoine culturel européen à la disposition du plus grand nombre, via un site internet ou des applications.   

Le projet se concentre sur les villes. Parmi les villes participantes il y a Anvers et Gand/Bruges, Venise, Rome, Amsterdam, Budapest, Paris, Naples, Utrecht, Dresde, Jérusalem…

250 organismes de 33 pays sont associés à l’initiative, à savoir des établissements développant le savoir-faire nécessaire,  comme des universités, des centres de recherche, des entreprises de haute technologie, ainsi que des organisations fournissant des sources, comme des  musées, des bibliothèques, et évidemment, des services d’archives. Dix-neuf services d’archives nationaux/fédéraux européens, dont les Archives de l’État en Belgique, sont associés au projet. 

Pendant l’événement de lancement qui s’est tenu les 18 et 19 mars 2019 aux Archives générales du Royaume à Bruxelles, une réflexion a été engagée sur l’approche pratique et sur le développement de ce projet de dix ans. Des participants de l’Europe entière ont été répartis dans des groupes de travail pour donner un contenu créatif aux trois piliers stratégiques du projet, à savoir :

  1. ‘ Science and Technology’
  2. ‘Time Machine Operation’
  3. ‘Exploitation Avenues’

 

     

     

   

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement