Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives du canal de l’Espierre : nouvel inventaire

Texte petit  Texte normal  Texte grand
22/02/2018 - Inventoriage - Publications - Archives de l'État à Tournai

Inauguré il y a 175 ans, en décembre 1843, le canal de l'Espierre entendait relier l'Escaut au bassin textile du Nord de la France. Les archives de la Société du canal de l’Espierre, constituée pour veiller à l'exploitation du canal, sont consultables aux Archives de l'État à Tournai. Réalisé en 1952, l'inventaire vient d'être revu.

Le canal de l'Espierre a été construit de 1840 à 1843 pour servir de prolongement au canal de Roubaix (France), alors en projet. Reliant l'Escaut à la Deûle (rivière du nord de la France) via Estaimpuis et Leers, les deux voies d'eau permettaient le transport de charbon vers le bassin textile du Nord de la France (Lille-Roubaix-Tourcoing).

Dès octobre 1914, les Allemands utilisent le canal de l'Espierre pour transporter le gravier depuis le Rhin ainsi que pour d'autres matériaux de construction destinés à des travaux militaires sur le front, mais ils ne s’acquittent pas des droit de navigation. Lors de sa retraite, l’armée allemande fait sauter les ponts et les écluses de sorte que le canal ne sera rendu à nouveau praticable qu'en 1921. Constituée en 1841 pour exploiter le canal, la Société du canal de l’Espierre réclama et obint pour ces faits des dommages de guerre.

La Société anonyme du Canal de l’Espierre sera liquidée en 1949. Fermé à la navigation dans les années 1980, le canal de l’Espierre a été classé comme patrimoine wallon en 2000.  En 2011, la liaison Escaut-Deûle est réouverte à la navigation de plaisance.

Conservées et consultables aux Archives de l'État à Tournai, les archives de la Société anonyme du Canal de l'Espierre s'étalent des années 1841 à 1955. Elles contiennent les délibérations du conseil d’administration et de l’assemblée générale des actionnaires, véritable épine dorsale pour la connaissance des activités de l’entreprise. De nombreux documents comptables permettent, eux aussi, de cerner l’évolution des activités. Enfin, les souches des actions fournissent une photographie des actionnaires qui ont pris le risque de soutenir l’entreprise.

L'inventaire

Réalisé en 1952, l'inventaire a été revu et adapté au normes. Il est téléchargeable gratuitement au format pdf en cliquant sur le lien ci-dessous. Il n'est pas disponible en version papier.

THIELEMANS Marie-Rose (revu et adapté aux normes par) DESMAELE Bernard, Inventaire des archives de la Société anonyme du Canal de l’Espierre (1841-1925), série Inventaires Archives de l'État à Tournai 37, publ. 5826, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2018.

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement