Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

NaPol-Intel - Nationalisation de l’information policière en Belgique (1918-1961) : Processus de démocratisation et gestion bureaucratique des connaissances

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contenu

Le projet de recherche BRAIN NaPol-Intel vise à mieux comprendre les évolutions de la gestion de l’information policière ainsi que les processus de centralisation des services de police mis en œuvre, en Belgique, de la fin de la Première Guerre mondiale au début des années 1960. L’objectif est aussi d’analyser les liens entre les transformations d’une société belge en pleine mutation et le développement de services policiers marqués par une professionnalisation de plus en plus grande, à tous les échelons. Le but est également d’examiner les modalités de création, de circulation et d’utilisation du renseignement policier. Il s’agira ainsi de déterminer de quelle manière la gestion de cette information a permis de façonner et de légitimer les politiques et pratiques policières ou sécuritaires de notre pays. Trois axes de recherche ont été définis en vue d’étudier ces questions : l’ordre public, l’ordre moral et la « légitimation policière ». Ces thèmes devront permettre de mieux appréhender les avancées démocratiques que la société belge a connues tout au long du 20ème siècle. Mieux comprendre comment l’État a réagi à l’occupation de l’espace public, à la liberté accrue d’exprimer des opinions ou d’exercer un militantisme politique permettra de mieux saisir les évolutions de notre époque.

L’ouverture à la recherche d’archives nouvelles, l’amélioration de leur accès, leur valorisation et leur mise en perspective sont au cœur du projet. L’accent sera mis sur l’exploitation des archives de deux institutions majeures : la Gendarmerie et la Police générale du Royaume (PGR). Créée au sein du Ministère de l’Intérieur en 1934, celle-ci était destinée à recueillir l’information sur les menaces potentielles à l’ordre public. Ecartelée entre les différents organes de police, elle eut longtemps de grandes difficultés à remplir ses missions mais influença durablement l’histoire des polices belges.

Dans le cadre de ce projet, mené aux Archives générales du Royaume grâce au soutien de la Politique scientifique fédérale (BELSPO), des milliers de listes de gendarmes, de procès-verbaux d’événements exceptionnels, de registres d’ordre ou de photos de brigades seront bientôt ouverts à la recherche. En 2021, une première série de dossiers personnels de gendarmes sera également mise à disposition. De quoi stimuler une recherche novatrice dont les résultats intéresseront à la fois les chercheurs et le grand public. Nous vous tiendrons régulièrement informés des principales avancées du projet.  

 

     

Partenaires

Collaborateurs

Comité scientifique

Coordination et supervision :

  • Michaël Amara (AGR), promoteur
  • Margo De Koster (UGent)
  • Xavier Rousseaux (UCLouvain)

Actualités

Il n'y a aucune actualité pour ce projet.
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement