Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Archives de l'État à Bruxelles

Texte petit  Texte normal  Texte grand

Contact :

Avenue du Pont de Luttre n°74
1190 Forest
  Comment s'y rendre ?

T : 02 524 61 15
rijksarchief.brussel@arch.be

Heures d'ouverture :

  • Les Archives de l’État à Bruxelles sont désormais implantées à Forest.
  • Depuis ce 5 septembre 2017 : du mardi au jeudi, de 9h à 16h30.
  • Fermé les lundis, vendredis, samedis et dimanches, jours fériés et jours de récolement

  Consultez ici la liste complète des jours de fermeture

Situé précédemment au quai Fernand Demets à Anderlecht, le dépôt des Archives de l'État à Bruxelles a organisé ces derniers mois son déménagement dans un nouveau bâtiment plus vaste et moderne, situé à l'avenue Pont de Luttre 74 à 1190 Forest. Vous y êtes les bienvenus !

25/08/2017 - Gestion d'archives

Le site internet des Archives de l’État contient une version actualisée du tableau de tri des archives de la police locale. Le nouveau tableau a été réalisé grâce à la collaboration de nombreux membres de la police et avec le soutien apprécié de la Commission permanente de la Police locale, qui a officiellement approuvé le document.

Ce 31 mars 2017, les Archives de l’État à Bruxelles ont fermé leurs portes à Anderlecht pour les rouvrir le 1er septembre 2017 à Forest. Le dépôt des Archives de l’État à Anderlecht disposait en effet d’une capacité de stockage insuffisante pour pouvoir accueillir ces prochaines années le transfert d’archives de la Région de Bruxelles-Capitale. Suite à des analyses très approfondies, il été décidé qu'un déménagement était la meilleure solution. 

09/06/2017 - Gestion d'archives

Fin mars 2017, une modification de la loi organique des services de renseignement et de sécurité a été approuvée. Le nouveau texte législatif comprend plusieurs dispositions relatives aux archives de ces services et prévoit notamment une extension du délai dans lequel la Sûreté de l’État doit transférer ses archives aux Archives de l’État, ce que celles-ci regrettent. D'un point de vue archivistique, ce dossier a néanmoins quelques aspects positifs.

Les dossiers de procès du début de l’époque moderne sont une source très précieuse pour mieux connaître la vie quotidienne de nos ancêtres. Entre le XVe et le XVIIIe siècle, le Conseil de Brabant était le principal tribunal du Duché de Brabant et des Pays d’Outre-Meuse. Depuis 10 ans, les Archives de l’État à Bruxelles œuvrent à l’ouverture à la recherche des dossiers de procès de ce tribunal. Cinq nouveaux inventaires relatifs aux dossiers de procès du Conseil de Brabant viennent d’être publiés.

16/05/2017 - Numérisation

Depuis ce 16 mai 2017, quelques 85.000 images numériques du cadastre (1800-1844), couvrant la totalité du territoire belge, sont consultables en ligne. La mise en ligne s'est déroulée en présence du Ministre des Finances et de la Secrétaire d'État à la Politique scientifique. Le premier cadastre, ou cadastre primitif, a été entériné en 1834, à l’exception de celui des provinces du Limbourg et du Luxembourg.

04/05/2017 - Divers

En 2017, six nouveaux projets de recherche, dans lesquels les Archives de l'État s'insèrent, ont été sélectionnés par le SPP Politique scientifique fédérale, dans le cadre du programme BRAIN. Une bonne nouvelle en cette période de restriction budgétaire. La participation aux projets BRAIN est en effet l'une des rares possibilités pour les Archives de l'État d'obtenir des fonds supplémentaires pour le développement de ses activités scientifiques. Découvrez les six nouveaux projets approuvés.

Suite au déménagement des Archives de l’État à Anderlecht vers Forest, certains fonds d’archives conservés dans d'autres dépôts par manque de place, pourront réintégrer leur destination correcte. C'est notamment le cas pour certaines archives relatives à la Justice, actuellement conservées aux Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier. Ces archives ne seront pas consultables du 15 mai à septembre prochain.

Les Archives de l'État au Salon des Mandataires

Ces jeudi 16 et vendredi 17 février 2017, les Archives de l’État participaient au Salon des Mandataires à Marche-en-Famenne, le rendez-vous incontournable des pouvoirs locaux. 
Les Archives de l’État veillent à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine archivistique local. Dans le cadre du projet Archives locales de Wallonie, nos archivistes trient et classent les archives des communes et CPAS, aident le personnel à une meilleure gestion des flux documentaires, organisent le transfert des archives historiques aux Archives de l’État, etc.

Depuis ce 1er janvier 2017, de nouveaux horaires sont d’application dans les salles de lecture des Archives de l’État, sur base d’une approche différenciée en fonction des dépôts. Cette décision est due à un rétrécissement des budgets, à la baisse des effectifs et à des divergences entre certains besoins régionaux ou locaux. La réduction des horaires d’ouverture n’entraînera pas pour autant une diminution du service public. Les jours de la semaine où la salle de lecture est fermée les Archives de l’État restent à disposition (par téléphone ou e-mail) pour faire des recherches ou répondre à des questions et l’établissement continuera bien entendu à ouvrir les archives à la recherche, à les numériser, à organiser des événements, à alimenter le moteur de recherche http://search.arch.be, etc. Les visiteurs des salles de lecture qui n’auraient plus la possibilité de mener leurs recherches suite aux nouveaux horaires sont invités à prendre contact avec le chef de service du dépôt concerné.

21/12/2016 - Gestion d'archives

Ce 21 décembre 2016, un arrêté ministériel relatif aux locaux d'archives a été publié au Moniteur belge. Cet arrêté détaille les prescriptions techniques et normes auxquelles doivent satisfaire les locaux d’archives de certains services et établissements publics. Pour les Archives de l’État, la publication de cet arrêté ministériel marque un nouveau pas important vers un cadre réglementaire clair ayant pour objectif de stimuler les services publics à mener une politique archivistique rationnelle, visant à garantir une conservation durable des informations sociétales pertinentes.

Transfert et accessibilité des archives judiciaires

Financé par la Politique scientifique fédérale et réalisé en collaboration avec 14 universités et établissements scientifiques fédéraux, dont les Archives de l’État, le projet Justice & Populations part d’une approche ascendante, internationale et interdisciplinaire de la justice, en prêtant attention aux interactions entre les établissements, les groupes sociétaux et les individus, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours. Découvrez la vidéo expliquant le projet et son état d'avancement.

La capacité de stockage étant insuffisante pour accueillir un volume croissant d'archives de la Région de Bruxelles-Capitale, le dépôt des Archives de l’État, situé au quai Demets à Anderlecht, a fermé ses portes le 31 mars 2017. Depuis avril 2017, les Archives de l’État déménagent toutes les archives (à l’exception de celles du notariat) d'Anderlecht vers Forest, à un rythme de 500 mètres linéaires par jour. Si tout se passe comme prévu, la salle de lecture des Archives de l’État ouvrira ses portes à Forest en septembre prochain.

25/11/2016 - Numérisation

En 1934, le gouvernement des Pays-Bas a transmis à notre pays quelques centaines de cartes et plans, essentiellement des plans de fortifications de villes ayant fait partie des Pays-Bas méridionaux. Outre depuis les ordinateurs de nos salles de lecture, ces cartes sont désormais consultables en ligne via le site Cartesius !

Avis aux visiteurs et partenaires des Archives de l'État

Les Archives de l'État sont conscientes du rôle essentiel qu'elles jouent en matière d'accès à l'information et aux documents d'archives. Depuis de nombreuses années, elles s'efforcent d'offrir un service de qualité à tous leurs usagers. Dans les prochains mois, les Archives de l’État seront toutefois contraintes d'adapter leur service au public suite à la réduction des budgets et de ses effectifs, mais aussi à l'évolution des besoins du public. Cette réorganisation sera préparée dans les prochaines semaines. Si plusieurs orientations restent encore ouvertes, il est néanmoins certain qu'elle aura un impact sur les horaires d’ouverture des salles de lecture. Nous vous informerons des décisions prises à ce sujet dès que possible.

04/10/2016 - Publications

Vous êtes-vous déjà demandé quelle est l'historique de votre maison ou de tout autre patrimoine immobilier privé ? Depuis septembre 2016, un nouvel ouvrage vous permet de découvrir les pistes à suivre parmi les nombreuses sources existantes, notamment aux Archives de l'État.

Les archives de la province de Brabant, relatives aux subsides des travaux ou achats des communes et commissions d’assistance publique (actuels Centres publics d’aide sociale), viennent d’être inventoriées. Ce fonds d’archives de 19 mètres linéaires, conservé aux Archives de l’État à Bruxelles (Anderlecht), relève du pouvoir de tutelle des provinces.

Le bénévolat n'est pas mort !

Plusieurs bénévoles participent aux projets des Archives de l'État : classement d'archives, analyse d'actes, encodage dans les bases de données, inventaires, etc. Certains le font depuis l'un ou l'autre dépôt des Archives de l'État. D'autres collaborent depuis leur domicile, dans le cadre du projet Demogen. Le résultat de leur travail est ensuite intégré dans le moteur de recherche Rechercher des personnes, consulté par de nombreux généalogistes. Certaines données sont également utilisées dans le cadre de recherches scientifiques. Suivez quelques bénévoles aux Archives de l'État à Louvain et à Anderlecht.

Plus d'un siècle d'archives du Parquet général près la Cour d’appel de Bruxelles est désormais ouvert à la recherche aux Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier ! On y trouve notamment des pièces relatives aux affaires criminelles, correctionnelles, civiles et financières en Province de Brabant, Hainaut et Anvers. Les documents de plus de 100 ans sont librement consultables.

Après la Seconde Guerre mondiale, la Belgique connaît une forte croissance économique et démographique, allant de pair avec une importante activité dans la construction. En 2016, un fonds d’archives relatif à l'ancienne province de Brabant, contenant 15.000 permis de bâtir et les plans y afférents, a été ouvert à la recherche. L'inventaire de ce fonds est consultable en ligne. Les permis de bâtir sont consultables aux Archives de l'État à Bruxelles (Anderlecht).

07/07/2016 - Numérisation - Divers
Découvrez en vidéo comment utiliser nos moteurs de recherche

Vous souhaitez des trucs et astuces pour retrouver plus facilement certaines archives ou des traces de vos ancêtres sur le site internet http://search.arch.be des Archives de l’État ? Découvrez dans notre vidéo comment vous inscrire et comment exploiter au mieux toutes les fonctionnalités de nos moteurs de recherche ! Ce 1er octobre 2016, les Archives de l'État organisent, par ailleurs, un atelier concernant les moteurs de recherche. Participation gratuite ! Infos et inscriptions avant ce 23 septembre 2016.

 Découvrir la vidéo

06/07/2016
Les archives pénitentiaires prêtes à livrer leurs secrets

Le dernier numéro de la revue Science Connection vient de paraître. Vous pourrez y lire en page 4 un article sur les archives de prison consultables aux Archives de l'État et découvrir l'actualité des 10 établissements scientifiques fédéraux. Les inventaires des archives des prisons de Charleroi, Mons, Verviers, Huy, Dinant, etc., sont notamment en vente à la boutique des Archives générales du Royaume.

 Télécharger gratuitement la revue

20/05/2016 - Numérisation

Ces dernières années, les Archives de l'État ont numérisé et mis en ligne plus de 27.000 registres paroissiaux ! Bonne nouvelle : depuis ce 19 mai 2016, 1.472 registres paroissiaux ont été ajoutés sur notre site internet, soit environ 500.000 pages ! Parmi les principaux ajouts figurent les registres paroissiaux de Bruges (803 registres numérisés), Malines (211 registres numérisés) et Ath (88 registres numérisés). Découvrez la liste complète !

11/04/2016 - Numérisation

Les Archives générales du Royaume conservent 717 registres de statistiques démographiques sur la population belge entre les années 1841 et 1976. Au sein de ces registres, quelque 23.000 tableaux manuscrits contiennent des données démographiques détaillés de chaque commune belge. Source unique en Europe, ces registres ont été numérisés et sont dorénavant consultables en ligne ! Vous pouvez y découvrir le nombre de cas de choléra en 1890, le nombre de jumeaux nés en 1920,  l'âge des personnes mariées dans votre commune en 1936, étudier l’évolution de la migration vers le Canada dans les années 1930, etc.

Depuis plusieurs années, les Archives de l’État multiplient les initiatives pour ouvrir à la recherche, avec l'aide de bénévoles, les dossiers de procès du Conseil de Brabant. Plus de 3.000 dossiers de procès de particuliers viennent d'être inventoriés. Ces dossiers de procès illustrent la vie quotidienne à la fin du XVIIIe siècle et constituent une source appréciable pour des recherches générales sur la Révolution brabançonne. Ils concernent des habitants de Bruxelles, Saint-Gilles, Uccle, Crainhem, Linkebeek, Zaventem, Leeuw-Saint-Pierre, Halle, Braine l'Alleud, Genappe, Nivelles, Court-Saint-Etienne, Jodoigne, Wavre, Gembloux, Braine-le-Comte, Gosselies, Louvain, Anvers, Tirlemont, etc.

Les archives communales de Forest (1804-1984) contiennent des informations très intéressantes sur l’histoire locale. Une partie de ces archives est malheureusement disparue, faute d'avoir été correctement conservée. Aujourd'hui, la commune de Forest a inversé la tendance. L'inventaire des archives communales vient de paraître.

25/02/2016 - Publications

Publié par les Archives générales du Royaume, ce dictionnaire mentionne quelques 3.600 paroisses et chapelles desservies par un prêtre en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne à la fin de l’Ancien Régime.

Les Archives de l’État à Bruxelles conservent plus de 2 kilomètres d’archives de centaines de notaires, actifs en Région bruxelloise entre le XVI siècle et 1940. Jusqu'il y a peu, pour y retrouver une information sur une personne, un membre de sa famille ou un ancêtre plus lointain, il fallait connaître le nom du notaire qui avait enregistré l'acte mais également la date de l’acte. Grâce au travail de Fernand de Jonghe d’Ardoye, il est désormais plus facile d’effectuer ce type de recherches.

03/12/2015 - Numérisation
Mise à jour des registres de l'état civil : un million de pages ajoutées !

Un million de pages viennent d’être ajoutées sur notre site http://search.arch.be. Des registres de l'état civil de toutes les provinces ont été mis en ligne, notamment des communes suivantes :
- Région de Bruxelles-Capitale : Bruxelles, Etterbeek, Schaerbeek, Watermael-Boisfort, etc.
- Wallonie : Ath, Froidmont, Neufvilles, Tubize, Liège, Cheratte, Ramelot, Namur, Landenne, Izier, etc.
- Flandre : Mechelen, Boutersem, Erembodegem, Hamme, Kemmel, Lochristi, Moelingen,Tollembe...ek, Waregem, Zelzate, etc.
Les erreurs signalées dans les fichiers ont été rectifiées. Quelques registres des années 1914 et 1915 ont été ajoutés. Bonnes recherches !

L’ancienne province de Brabant a exercé, par le passé, une surveillance administrative sur les dons et legs aux fabriques d’église, bureaux de bienfaisance, CPAS, communes et autres organismes. Plusieurs bénévoles ont analysé 2.531dossiers et en ont extrait quelque 3.542 noms. Tous ces noms ont été ajoutés au moteur de recherche Rechercher des personnes .

28/09/2015 - Numérisation - Bruxelles - AGR

Elaboré au milieu du XIXème siècle, l’inventaire des chemins et sentiers vicinaux constitue une source non négligeable pour le règlement de différends entre particuliers et pouvoirs communaux mais également pour l’histoire des voiries et plus largement pour l’aménagement du territoire. Toujours d'utilité administrative, l'atlas des chemins vicinaux de l'ancienne province de Brabant est aujourd'hui conservé par trois entités administratives distinctes.

Les tentatives d’escroquerie par e-mail ne datent pas d’hier… Lors de l’inventoriage d'archives de la police judiciaire, un collaborateur des Archives de l'État a découvert un bel exemple de ce type de malversation. Il s'agit d’une lettre d’un mystérieux prisonnier espagnol dont une première version aurait déjà été signalée à la fin du XIXe siècle...

06/08/2015 - Publications

À l’histoire familiale succède fréquemment la généalogie immobilière. Ce domaine de recherche en vogue est pratiqué par les historiens du bâti, mais également par des amoureux de leur maison. Malgré les nombreuses sources en la matière présentes aux Archives de l’État, l’exercice requiert de la patience. Découvrez les pistes à suivre...

22/07/2015 - Numérisation

Les Archives de l'État conservent d'importantes collections de cartes et plans. Plus de 112.000 cartes et plans ont déjà été numérisés et plus de 77.500 d'entre eux sont consultables au sein des différentes salles numériques des Archives de l'État. Certains plans numérisés ont plus de 500 ans !

06/07/2015 - Numérisation - Bruxelles

Près de 33.000 noms de familles ayant vécu ou été présentes à Bruxelles avant 1600 viennent d'être ajoutés dans notre moteur de recherche "Rechercher des personnes". Au total, la base de données comprend à ce jour 26,7 millions de noms extraits de divers actes d'archives.

Ce 1er mai 2015, Michel Van der Eycken, chef du département de Bruxelles aux Archives de l’État, a pris sa retraite après 34 ans de bons et loyaux services. A son départ, il a reçu un Liber Amicorum intitulé Du local à l’international : le rôle des archivistes pour l’histoire et la société.

Le 1er janvier 1995, la province unitaire du Brabant était scindée en plusieurs entités : la province du Brabant wallon, la province du Brabant flamand et la Région de Bruxelles-Capitale. Suite à cette évolution, la recherche d’informations d’origine provinciale est devenue (encore) plus fastidieuse. En effet, les archives présentant encore, à l’époque, une utilité administrative ont été réparties entre les différents successeurs en droit de la province unitaire du Brabant. Depuis plusieurs années, les Archives de l’État font d’importants efforts pour vous aider à traverser ce « labyrinthe archivistique ».

09/06/2015 - Inventoriage - Acquisitions

Près de 9 km d’archives du SPF Finances ont déjà été transférés vers les dépôts des Archives de l'État  ou éliminés dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter.

Les Archives de l'État viennent de publier l'inventaire des archives de l'officialité de l’archevêché de Malines (1596-1796). Le fonds relatif à ce tribunal ecclésiastique est conservé aux Archives de l’archevêché de Malines-Bruxelles.

A la recherche d'un lieu pour votre blocus ?

Chaque mois de juin, ce sont les examens ! Vous êtes à la recherche d’un endroit calme pour étudier ? Rendez-vous dans l’une de nos salles de lecture à Bruxelles (rue de Ruysbroeck 2 et Quai Demets 7), Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons,  Arlon, Saint-Hubert ou en Flandre ! Pour 10 €/an, bénéficiez de tout le confort nécessaire et surtout d’une atmosphère studieuse, entouré(e) de chercheurs et généalogistes !

SATURN et MONETA : deux projets relatifs aux archives du SPF Finances

Le SPF Finances a déjà transféré vers les dépôts des Archives de l’État ou éliminé près de 9 km d'archives dans le cadre du projet SATURN. Les premiers inventaires, dont quelques instruments de recherche relatifs aux bureaux des hypothèques, viennent d’être publiés. Découvrez sans tarder les archives hypothécaires ainsi que quelques conseils pour les consulter. Un projet baptisé MONETA vient, par ailleurs, d’être lancé en avril 2015 afin d’offrir un aperçu général des archives des services centraux du SPF Finances.

Le développement croissant des services numériques des établissements d’archives a amené la communauté archivistique européenne à réunir les expériences et les expertises autour d’un projet pionnier : la mise sur pied d’un portail commun pour les archives. Les Archives de l’État participent à ce projet APEx et coordonnent par ailleurs les contributions belges en invitant les autres établissements belges d’archives à y participer.

Le 11 mars 2015, Jean-Christian Servais nous a quitté. Bénévole aux Archives de l’État à Bruxelles (Anderlecht) depuis plus de 10 ans, il a notamment dépouillé les extraits mortuaires des soldats du département de la Dyle et du département de Jemappes avant d'introduire le nom de tous ces soldats dans l'une de nos bases de données.

Ces dernières années, les Archives de l’État acquièrent de plus en plus d’archives paroissiales. Bien que ces acquisitions présentent des différences régionales considérables en volume et en fréquence, le phénomène se vérifie dans toute la Belgique. En concertation avec les diocèses et avec l’aide de nombreux bénévoles, les Archives de l’État cherchent des solutions de conservation à long terme. Le cas de l’évêché de Gand constitue un bel exemple.

Qui ne connaît pas Waterloo ? Depuis la bataille livrée le 18 juin 1815 contre Napoléon par une coalition comprenant principalement des armées anglo-néerlandaise et prussienne, Waterloo est connue internationalement. Mais que savez-vous de son passé ?

19/02/2015 - Divers
Dossiers de procès et bibliographie de l'Histoire de Belgique

Les Archives de l’État conservent plusieurs centaines de mètres linéaires de dossiers de procès. Véritable mine d’informations, ces archives sont utiles tant en recherche qu'en généalogie ! Pour en savoir plus, découvrez notre article publié en pages 28-30 du magazine Science Connection. A lire également, l’article publié en pages 20-24 sur la bibliographie de l’Histoire de Belgique rédigée par les Archives de l’État.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux biens privés ont subi des dommages, ce qui a donné lieu à des indemnisations. Les Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier conservent aujourd'hui environ 1 million de dossiers introduits, à l'époque, par les victimes de dommages mobiliers et immobiliers. Téléchargeables au format pdf, les inventaires des archives relatives à la série centrale de la province de Hainaut et à la série provinciale de la Province de Liège sont disponibles en version papier depuis début janvier 2015.

13/10/2014 - Publications - Liège - Bruxelles - AGR

Le 11 mars 2013, les Archives générales du Royaume organisaient une journée d’étude relative aux dossiers de procès de l’Ancien Régime et à leurs perspectives de recherche historique . Les actes sont en vente à la boutique des Archives générales du Royaume.

04/03/2014 - Divers

En janvier 2014, les modalités de consultation des registres de la population et registres des étrangers ont été modifiées. Découvrez les diverses modifications.

Archives de la Justice, des cours et tribunaux transférées aux AGR2 - dépôt Joseph Cuvelier

Les archives de la Justice ainsi que des cours et tribunaux de l'arrondissement de Bruxelles ont été transférées aux Archives générales du Royaume 2-dépôt Joseph Cuvelier. Trois séries d’archives restent actuellement aux Archives de l’État à Bruxelles (Anderlecht) pour y être inventoriées et conditionnées, dans le cadre du programme de recherche PAI (Pôles d’attraction interuniversitaires) qui s’étale sur plusieurs années :
• les registres des notices et les dossiers des affaires classées sans suite du parquet du procureur du Roi de Bruxelles (1918-1950, 1962-1969) ;
• les dossiers des affaires jugées par jugement définitif ou par une ordonnance de non-lieu, du tribunal correctionnel de Bruxelles (1893-1965) ;
• les archives de la police judiciaire du parquet de Bruxelles (1932-1960, principalement 1940-1948).

01/08/2013 - Inventoriage - Bruxelles

Les amateurs d'histoire de l’art peuvent se réjouir ! Les Archives de l’État ont découvert dans leurs archives, en 2013, un acte signé par les peintres Pierre Paul Rubens et Pierre Breughel le Jeune !

28/02/2012 - Inventoriage - Bruxelles

La Fondation de Moffarts a mis à disposition un financement destiné à l’inventoriage des procès de noblesse du Conseil de Brabant, donnant ainsi le coup d’envoi à une collaboration avec les Archives de l’État.

Les Archives de l'État à Bruxelles ont vu le jour en 2002, suite à la scission de la province de Brabant et à la création de l'arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale. De 2002 à 2017, elles occupent un bâtiment situé le long du canal de Charleroi à Anderlecht. En 2017, elles s'installent dans un plus vaste bâtiment à Forest. Le déménagement d'Anderlecht à Forest est en cours et la salle de lecture actuellement fermée au public.

L’évolution institutionnelle de la Belgique a conduit, lors de la quatrième réforme de l’État fédéral conclue en 1993, à la scission de la province de Brabant. Cette scission a entraîné la création, dès le 1er janvier 1995, de deux nouvelles provinces (Brabant wallon et Brabant flamand) et d’un arrondissement administratif distinct (Bruxelles-Capitale). Les Archives de l’État se sont adaptées à cette nouvelle structure institutionnelle et trois nouvelles entités ont été créées :

  • les Archives de l’État à Bruxelles pour la région de Bruxelles-Capitale,
  • les Archives de l’État à Louvain pour le Brabant flamand,
  • les Archives de l’État à Louvain-la-Neuve pour le Brabant wallon.

En octobre 2002, les Archives de l'État ont ouvert leurs portes au public au Quai Fernand Demets 7 à Anderlecht, dans un bâtiment industriel construit en 1964 par l’Anglo-belge de Bonneterie, sur la rive gauche du canal de Charleroi.

D'un bâtiment industriel à un autre

Le 31 mars 2017, les Archives de l’État à Bruxelles ont fermé les portes du dépôt situé au Quai Demets à Anderlecht pour déménager à Forest. Elles occupent désormais deux étages d'un bâtiment sis avenue du Pont de Luttre à Forest. Occupé depuis les années '30 jusqu'en 2004 par l'entreprise Diamant Boart (partie s'installer à Ghislenghien), le bâtiment situé à Forest est partagé par les Archives de l'État et par l'imprimerie du SPF Finances (Fedopress).

Si tout se passe comme prévu, la nouvelle salle de lecture des Archives de l'État ouvrira ses portes au public en septembre 2017 à Forest.

Les Archives de l’État à Bruxelles conservent les archives des établissements publics régionaux et locaux, actifs en Région bruxelloise depuis l’Ancien Régime jusqu’à nos jours.

Le dépôt abrite dès lors les archives des services extérieurs des Services publics fédéraux (ex-ministères), des cours et tribunaux ainsi que les minutes d’un grand nombre de notaires du ressort de la Région de Bruxelles-Capitale. On y trouve également les registres paroissiaux et registres de l’état civil microfilmés des communes bruxelloises, des provinces du Brabant wallon, du Hainaut, de Liège et de Namur. Les registres de la population de quelques communes de l’ancienne province du Brabant sont également disponibles sur microfilm. 

Le public peut dès lors consulter aux Archives de l’État à Bruxelles, dans la limite du caractère privé de certaines données, les archives suivantes.

Les archives publiques d’Ancien Régime (avant 1795)

  • archives d’institutions centrales de l’ancien Duché de Brabant :  Chancellerie du Brabant, États de Brabant, Conseil de Brabant, Office fiscal du Brabant, Cour féodale du Brabant, Drossard de Brabant, Foresterie, Consistoire de la Trompe.
  • archives d’institutions publiques régionales et locales d’Ancien Régime : tribunal douanier du département de Bruxelles, Chambre des tonlieux de Bruxelles.
  • archives d’institutions judiciaires et administratives locales d’Ancien Régime  : greffes scabinaux de l’arrondissement de Bruxelles, guildes et confréries.

Les archives publiques de l’époque contemporaine (depuis 1795)

  • archives d’institutions d’arrondissement : administration de l’arrondissement du Brabant sous l’occupation française.
  • archives du département de la Dyle : administration du département de la Dyle, administration de la préfecture de la Dyle.
  • archives de la province de Brabant.
  • archives des cours et tribunaux du ressort de la Région de Bruxelles-Capitale : justices de paix, tribunaux de police, tribunal correctionnel, cour d’appel, cour d’assises, etc. De 2012 à 2017, ces archives étaient conservées aux Archives générales du Royaume 2 - dépôt Joseph Cuvelier.
  • archives des services extérieurs du SPF Justice : établissements pénitentiaires.
  • archives des services extérieurs du SPF Finances : bureaux du cadastre, bureaux de l’enregistrement, des domaines et de la conservation des hypothèques, établissements pénitentiaires.
  • archives d’institutions communales : le nombre de fonds des communes bruxelloises est limité. En effet, d’après la législation sur les archives du 24 juin 1955 et du 12 décembre 1957, les communes ne sont légalement pas tenues de transférer leurs archives aux Archives de l’État.
  • les archives des institutions ecclésiastiques bruxelloises : les Archives de l’État à Bruxelles conservent les documents des abbayes, des couvents, des églises, des chapitres ainsi que d’autres institutions ecclésiastiques locales (tables des pauvres). Lors de la scission de la province du Brabant, les archives ecclésiastiques brabançonnes (plus d’1 km linéaire) ont été réparties entre les trois dépôts d’archives compétents : les Archives de l’État à Bruxelles, Louvain-la-Neuve et Louvain.
    Les archives ecclésiastiques du Brabant sont devenues publiques suite à la nationalisation des biens ecclésiastiques à la Révolution française. Au cours des XIXe et XXe siècles, de nombreuses institutions ecclésiastiques ont déposé leurs archives aux Archives de l’État.
  • les archives notariales de l’arrondissement judiciaire de Bruxelles : depuis la loi du 28 avril 1999, qui permet le dépôt de documents notariaux de plus de 50 ans et rend obligatoire le transfert de répertoires, tableaux et minutes de plus de 75 ans, les différents dépôts des Archives de l’État – y compris ceux de Bruxelles – ont connu un afflux massif d’archives notariales.

Les sources généalogiques

  • registres paroissiaux (XVIe siècle-1796) et registres d’état civil (1796-1910) en ligne.
  • registres paroissiaux antérieurs à 1796 et registres de l’état civil (1796-1890) des communes bruxelloises, des provinces du Brabant wallon, de Hainaut, Namur et Liège, sur microfilms.
  • registres de la population de quelques communes de l’ancienne province du Brabant, sur microfilms.

Instruments de recherche

Retrouvez nos instruments de recherche dans notre moteur de recherche et sur notre webshop.

Chef de service : Harald Deceulaer.

Archiviste : François Antoine.

Accueil, salle de lecture et gestion des magasins : Pascale Haustrate, Liliane Hierro, Agnès Nyiramisago-Trouveroy, Marnix Tanghe.

Entretien : Pamela Jacob.

Ce 31 mars 2017, les Archives de l’État à Bruxelles ont fermé les portes de la salle de lecture située au quai Demets à Anderlecht pour déménager à Forest. Située à l'avenue du Pont de Luttre n°74 à Forest, la nouvelle salle de lecture est ouverte au public depuis ce 1er septembre 2017.

Comment y accéder ?

En transport en commun :

  • Depuis la gare de Bruxelles-Midi : Le bus 49 (direction Bockstael) et le bus 50 (direction Lot Station) vous conduiront à quelques mètres du nouveau dépôt des Archives de l'État à Bruxelles. Descendez à l'arrêt Charroi, juste après l'arrêt Wiels. L'arrêt Charroi se situe dans la rue du Charroi, au coin de l'avenue du Pont de Luttre, à 150 mètres des Archives de l'État. Le trajet en bus dure au total 7 minutes.

    Depuis la gare du Midi, vous pouvez également prendre le tram 82 (direction Drogenbos château) et descendre à l'arrêt Wiels, situé dans l'avenue Van Volxem. Empruntez ensuite l'avenue du Pont de Luttre, passez sous le pont. Le bâtiment des Archives de l'État se situe sur le trottoir de droite, après la plaine de jeux. Le trajet à pied depuis l'arrêt de tram est de 400 mètres.
    Pour connaître les horaires de bus et tram, consultez le site internet de la STIB.

En voiture : Il existe quelques places de parking payantes dans l'avenue du Pont de Luttre à Forest.

Sur place :

  • A votre arrivée au pied du bâtiment situé à l'avenue Pont de Luttre 74 à Forest, sonnez et annoncez-vous.
  • Lorsque vous arrivez à la réception sise au rez-de-chaussée, inscrivez votre nom dans le registre. Vous recevrez un badge de visiteur en échange d'un document d’identité.
  • Passez le tourniquet à l’aide du badge visiteur et prenez l'ascenseur jusqu'au 3e étage. Prenez ensuite la porte à gauche de l'ascenseur. Entrez dans un couloir qui donne sur une porte s’ouvrant à l’aide du badge visiteur. Vous arrivez ensuite dans un deuxième couloir qui donne sur la salle de lecture.
  • Les lecteurs ont seulement accès à la salle de lecture du 3e étage et aux installations sanitaires situées au 4e étage. Il n'y a pas d'accès au rez-de-chaussée, au 1er, au 2e étage ni aux magasins du 4e étage.
  • A votre départ, remettez votre badge à la réception du rez-de-chaussée.

Personnes à mobilité réduite

Les Archives de l'État s'engagent à assurer l'accès de leurs salles de lecture et autres espaces communs à tous les utilisateurs. Plusieurs aménagements ont ainsi été réalisés ces dernières années pour favoriser l'accès des personnes à mobilité réduite. Si vous avez des questions spécifiques relatives à l'accès aux Archives de l'État à Bruxelles, contactez-nous par téléphone au 02 524 61 15 ou par e-mail.

Partager cette page :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement