Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Toutes les actualités des Service Archives des Victimes de la Guerre

Texte petit  Texte normal  Texte grand
Affiner les résulats
Par catégorie :
Par dépôt :
20/09/2020 - Divers
Maintenance technique des moteurs de recherche

ATTENTION ! Une mise à jour de nos serveurs est prévue ce dimanche 20 septembre 2020. Il est donc possible que http://search.arch.be soit momentanément hors ligne.

Nos salles de lecture sont de nouveau ouvertes - Fixez un rendez-vous !

Les salles de lecture des Archives de l’Etat sont à nouveau ouvertes pour le grand public, sur rendez-vous et moyennant le port d’un masque.   

  • Pour réserver une place, il faut contacter par e-mail le dépôt des Archives de l’Etat concerné au moins deux jours ouvrables à l’avance. Les coordonnées de nos services se trouvent ici.
    ATTENTION: pour une visite à la salle de lecture des Archives générales du Royaume à Bruxelles, il faut utiliser à partir du 10 septembre un formulaire en ligne au lieu d’envoyer un e-mail.
  • Pour préparer au mieux votre visite, vous pouvez consulter ici  les mesures de précaution particulières prises dans la lutte contre la propagation de Covid-19.
  • Entre-temps, nous continuons à développer la valorisation en ligne d’archives et d’instruments de recherche.    
  • Pour compenser quelque peu la fermeture prolongée des salles de lecture, les fermetures pour récolement programmées en 2020 sont annulées.
  • Les salles de lecture des Archives de l’Etat à Arlon, à Liège, à Mons et à Namur sont fermées  le samedi, et ce jusqu’à nouvel ordre.
  • Tous les événements publics, les colloques, les visites de groupes, les réceptions, les présentations de livres, les formations, etc. sont annulés jusqu’à nouvel ordre. Une exception est faite pour l’organisation de séminaires destinés à de petits groupes d’étudiants: ils peuvent avoir lieu sous de très strictes conditions (respect des mesures de sécurité sanitaire).    

Restez au courant via cette page et/ou via Facebook.

03/05/2020 - Divers

Le "service minimal" en vigueur aux Archives de l'État depuis la mi-mars n'empêche pas un travail acharné en coulisses, notamment de nos bénévoles ! C'est avec regret que nous leur avons demandé de ne pas venir dans les dépôts pour le moment. Depuis chez eux, ils continuent plus que jamais à contribuer à la recherche généalogique en Belgique. Pour cela, nous tenons une fois de plus à remercier nos bénévoles ! Outre le suivi des projets existants (DemoGen, DemoGenVisu, etc.), un certain nombre de nouvelles bases de données ont été reçues ces dernières semaines. Voici un aperçu.

23/04/2020 - Recherche - Numérisation - Divers
Le Top 10 d'ArchPoll est d’ores et déjà en ligne !

Du 30 mars au 9 avril, nous avons organisé l’enquête ArchPoll sur les archives que notre public aimerait consulter en ligne. 2.888 personnes ont répondu à l’enquête, un nombre qui a dépassé toutes nos espérances ! Merci à tous les participants pour leur participation. L’expérience mérite certainement d’être répétée. Le top 10 des résultats d’ArchPoll se trouve en ligne !

  1. Les Laissez-passer des réfugiés de la Première Guerre mondiale (n° 414-607)
  2. Les Recensements de la population du Brabant (XVIIe et XVIIIe siècles) (n° 314-405)
  3. Les Registres aux sentences du Conseil de Flandre (XIVe-XVIIIe siècles) (n° 164-170, 2327-2605 en 8557-8596)
  4. Les Registres aux sentences du Grand Conseil de Malines (1475-1794) (n° 977-1045)
  5. Les Archives du Conseil des Troubles (1567-1576) (n° 1-400)
  6. Les Cahiers de perception des deniers dans les archives de l'Audience (1569-1574) (n° 618/1-39)
  7. Les Registres des bourgeois de Courtrai (1413-1796) (n° 1-5)
  8. Les Archives de l'ancienne université de Louvain (XVe - XVIIIe siècles) (n° 3, 22-29, 51-88, 99, 273-286, 288, 298-306, 387-391, 502-511, 689, 710-725, 812-815, 4751-4755)
  9. Les Registres de la chambre pupillaire de Courtrai (1403-1796) (n° 1-179)
  10. Les Répertoires des archives des notaires de Mons (XIXe - XXe siècles) (n° 1-57)
21/04/2020 - Divers

Dans le courant du mois de mars, les services d’archives européens ont l’un après l’autre fermé leur portes au public. En Belgique, cette mesure a été prise le 13 mars 2020, suite à une décision du Conseil national de sécurité (CNS) du 12 mars. Les Archives de l’Etat ont fermé leurs salles de lecture et ont mis en place un service minimal. Mais dans les coulisses, l’établissement s’occupe plus que jamais de l’ouverture des archives à la recherche.

En 2019, une importante partie de la collection du Service Archives Victimes de la Guerre a été déménagée. La série d’archives « Statut de prisonnier politique » est restée pendant quelque temps inaccessible. Des collaborateurs des Archives de l’Etat ont vérifié tout le fonds, ils ont dépoussiéré les dossiers et ils les ont ensuite reconditionnés dans des boîtes non acides. Aujourd’hui, cette opération est finalisée et les archives sont à nouveau à la disposition du public.

Le Service Archives des Victimes de la Guerre déménage une partie de son dépôt

Le Service Archives des Victimes de la Guerre déménage une partie de son dépôt. Par conséquent, les dossiers de reconnaissance nationale au statut de Prisonnier politique ne seront pas accessibles pendant quelques mois. Le tout sera normalement à nouveau accessible à partir de janvier 2020 dans la salle de lecture des Archives générales du Royaume 2 – dépôt Joseph Cuvelier. Les dossiers ‘Déporté pour le travail obligatoire’ et ‘Réfractaire’ ne sont momentanément plus consultables.

Les administrations communales wallonnes disposent dès maintenant du nouveau tableau de tri des archives qu’elles avaient tant attendu. Le tableau constitue une révision et une adaptation, sur le fond et sur la forme, du précédent instrument qui n’avait plus été revu depuis 2005. Du côté flamand, les communes disposent également d’un tableau de tri actualisé et validé le 1 juin 2019.

Rapport annuel 2018 de la Surveillance archivistique

Les Archives de l’État exercent la surveillance sur la gestion archivistique et documentaire des pouvoirs publics fédéraux. Dans ce contexte, elles publient des directives et des conseils, elles effectuent des visites d’inspection et elles rédigent des tableaux de tri des archives. Ces derniers sont des aperçus des documents d’archives indiquant quels documents peuvent à terme être éliminés et quels autres doivent être transférés aux Archives de l’État. Les Archives de l’État organisent également des formations pour les agents et elles donnent des conseils pour la construction et l’aménagement de locaux d’archives.  Le rapport annuel 2018 sur la Surveillance archivistique qui peut être consulté en ligne présente les actions qui ont été menées pour concrétiser ces missions. En conclusion, les Archives de l’État demandent davantage de personnel et de moyens pour pouvoir exercer convenablement leurs fonctions de surveillance et d’avis...

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, une grande ignorance régnait quant aux parcours individuels des prisonniers politiques. C’est pourquoi les déclarations des rapatriés ont été si importantes: où avaient-ils vécu, qui étaient leurs codétenus ? Ces interrogatoires, généralement récupérés en 1945 lors du retour des déportés en Belgique, constituent un fonds particulier de 1969 témoignages. Ces derniers sont désormais plus aisément accessibles grâce à une opération de reconditionnement et à leur intégration dans une base de données.

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement