Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Les archives du Secours d’hiver dans la province de Hainaut (1940-1947)

Texte petit  Texte normal  Texte grand
16/04/2021 - Recherche - Inventoriage - Publications - Archives de l'État à Mons

Les archives du Comité provincial du Secours d’hiver de la province de Hainaut (et de ses sections locales) constituent une source de la première importance pour l’étude de la vie quotidienne et de la condition sociale de la population hainuyère durant la Seconde Guerre mondiale. Désormais inventoriées, ces archives offrent de multiples possibilités de recherche.

Le Secours d’hiver est créé le 29 octobre 1940 par le Comité des secrétaires généraux avec l’accord de l’administration militaire allemande d’occupation, par crainte que les difficultés alimentaires ne provoquent un climat de tensions et de troubles. Il fonctionne durant toute l’Occupation et même encore un peu après la Libération.

Les missions du Secours d’hiver sont au nombre de trois : recueillir des secours de toute nature et en assurer la distribution en faisant appel au principe d’entraide ; apporter aux personnes dans le besoin une aide matérielle et morale en vue d’améliorer leur sort ; coordonner les efforts et renforcer les moyens d’action des œuvres publiques et privées poursuivant les mêmes buts.

L’organisme procède à des distributions massives de charbon et de lait, organise des soupes, des cantines populaires et scolaires, fait des collectes de vivres pour les prisonniers de guerre, organise des vacances pour les enfants, etc. L’aide du Secours d’hiver n’est, en théorie, pas gratuite. Ceux qui veulent bénéficier des distributions de repas et de vivres doivent fournir des timbres de ravitaillement et payer un écot proportionnel à leurs revenus. Les ressources financières proviennent du Trésor public, mais aussi de cotisations de solidarité payées par des particuliers, des prélèvements faits sur les bénéfices des entreprises, des dons, des tombolas ou encore des bénéfices tirés de manifestations et fêtes diverses, et des marchandises saisies.

Au sommet, un comité exécutif central siège à Bruxelles dans les locaux du ministère de la Santé publique. Des comités provinciaux assurent le relais sur le terrain. Le comité provincial du Hainaut est dirigé par un comité de direction et est organisé en sept départements (inspection et contrôle ; propagande ; finances ; habillement ; approvisionnement ; distribution ; médecine et hygiène). Des comités locaux ont également été créés dans un grand nombre de villes et villages.

Les archives décrites dans cet inventaire permettent d’analyser les secours distribués, l’attention portée à certaines catégories de la population (enfants, prisonniers, personnes âgées), ou encore la participation de la population et des entreprises au financement de l’œuvre. D’autres thématiques peuvent également être abordées comme les saisies de marchandises et la fraude, le travail obligatoire ou encore la propagande menée par l'organisme. Les documents permettent également d’analyser le fonctionnement du Comité provincial ainsi que ses relations avec les comités locaux et le Comité exécutif central, mais aussi avec d’autres organismes, notamment les homes de vacances ou les stations de plein air.

L’inventaire

L’inventaire papier est en vente au prix de 10 € à la boutique des Archives générales du Royaume et aux Archives de l’État à Mons. Il peut être commandé via publicat@arch.be. Vous pouvez également le télécharger gratuitement en pdf via notre webshop.  

www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement