Archives de l'État en Belgique

Notre mémoire à tous !

Menu

Le projet SODA : une feuille de route pour une archive de données en 2020

Texte petit  Texte normal  Texte grand
29/04/2019 - Recherche - Gestion d'archives - Archives générales du Royaume

Les « archives de données » ont pour but la préservation et la communication des données produites par les groupes et instituts de recherche. La plupart des pays européens disposent d'une telle archive pour les sciences sociales, mais pas la Belgique, qui est pourtant membre du Consortium des archives de données européennes en sciences sociales (CESSDA).Toutefois, le rapport final du projet SODA, qui est attendu pour novembre 2019, exposera en détails aux décideurs politiques les différentes mesures à prendre afin de fonder une telle archive en 2020.

Lorsque le financement des Belgian Archives for the Social Sciences (BASS) fut brusquement interrompu en 1998, la Belgique devint une tache blanche sur la carte des archives de données en Europe. Puis, en 2014, le projet SODA (Social Sciences Data Archive) fut lancé afin de déterminer dans quelles conditions une archive de données belge pourrait être recréée.

Plusieurs obstacles ont contrarié la phase initiale, mais en 2017 le projet a reçu un nouvel élan quand les Archives de l'État choisirent d'en assumer la coordination. Parmi les résultats attendus, le projet a déjà permis la réalisation de passerelles techniques entre différents standards de métadonnées, une revue exhaustive des différentes formes légales possibles pour la future archive de données, ainsi qu'un rapport d'enquête préliminaire sur les pratiques et les besoins des chercheurs belges en sciences sociales.

Le projet se terminera en novembre 2019 avec la rédaction d'un rapport final qui fixera les meilleures conditions pour la mise en place d'un fournisseur de services conforme aux exigences CESSDA. Ce rapport présentera, étape par étape, les mesures à prendre pour une telle archive, avec comme documents techniques à l'appui un business model, une liste de standards internationaux préconisés par l'équipe SODA, des procédures et des workflows pour le dépôt, l'archivage et la communication des données de recherche et ainsi que des outils et des conventions encadrant ces opérations.

De plus, les Archives de l'État sont en train de préparer un dossier pour l'obtention du CoreTrustSeal, un certificat de bonne gestion d'archives numériques, conformément aux exigences CESSDA.

« Avec cette feuille de route en main, l'État fédéral, les Communautés et les Régions, qui se partagent la compétence de la recherche scientifique, seront en mesure de prendre une décision commune pour la création d'une archive de données », a déclaré Aziz Naji du SPP Politique scientifique (BELSPO). « Cela permettra enfin la diffusion à grande échelle des données de recherche en sciences sociales belges — pour beaucoup des données de grande qualité — ainsi que leur préservation sécurisée à long terme », a-t-il ajouté.

« CESSDA est impatient de pouvoir compter la future archive de données belges parmi les fournisseurs de service européens officiels de CESSDA. 2020 sera la dernière année du programme de financement Horizon 2020 et le début du programme Horizon Europe. C'est le moment pour nous, en tant que représentants des sciences sociales, de nous épauler mutuellement », a déclaré Ron Dekker, le directeur de CESSDA.

En savoir plus

Partager cet article :
www.belspo.be www.belgium.be e-Procurement